SYMBICORT TURBUHALER 400 microgrammes/12 microgrammes par dose (poudre pour inhalation)

Carte d'identité du médicament

Exploitant : ASTRAZENECA

Forme pharmaceutique : poudre pour inhalation
Classification ATC : R03AK07 – Formotérol et budésonide
Code CIS : 64275087

Médicament autorisé depuis le 6 août 2002

Indications thérapeutiques

Asthme :
SYMBICORT TURBUHALER est indiqué chez les adultes et adolescents âgés de 12 à 17 ans dans le traitement continu de l'asthme persistant, dans les situations où l’administration par voie inhalée d’un médicament associant un corticoïde et un bronchodilatateur β2 mimétique de longue durée d’action est justifiée :
- chez les patients insuffisamment contrôlés par une corticothérapie inhalée et la prise d’un bronchodilatateur β2 mimétique de courte durée d’action par voie inhalée à la demande.
-u
- chez les patients contrôlés par l’administration d’une corticothérapie inhalée associée à un traitement continu par β2 mimétique de longue durée d’action par voie inhalée.
Bronchopneumopathies chroniques obstructives.

Composition

Statistiques et informations détaillées par conditionnement

Evolution du prix depuis 2010, nombre d'utilisateurs, nombre de boîtes vendues, etc.
Données pour les conditionnements en cours de commercialisation
  • 1 inhalateur(s) multidose(s) en plastique de 60 doses avec embout buccal (prix : 31,28€) Tout savoir 

Statistiques générales

Coût total pour l'Assurance Maladie pour l'ensemble des conditionnements du médicament
Coût total pour l'Assurance Maladie pour chaque conditionnement du médicament
Evolution du nombre d'utilisateurs pour le médicament SYMBICORT TURBUHALER 400 microgrammes/12 microgrammes par dose (poudre pour inhalation)

Dernière mise à jour des données : 7 octobre 2020

Ces statistiques ne concernent que les médicaments vendus dans le cadre d'une prescription et ayant fait l'objet d'un remboursement (total ou partiel) par l'Assurance Maladie.
Les médicaments consommés dans le cadre d'auto-médication, ainsi que ceux consommés en hôpital ne sont pas pris en compte.
Les honoraires de dispensation ne sont pas intégrés dans le calcul des remboursements de l'Assurance Maladie.